samedi 30 septembre 2017

Précision des capteurs de puissance en 2017

Bonjour à tous,

Le marché des capteurs de puissance continue d’évoluer avec des offres de plus en plus importantes que se soit sous forme de pédales, pédaliers et même jauges de contraintes à coller soit même. Parallèlement à cela, la guerre des prix entre fournisseurs permet de trouver de plus en plus d’offres entre 500 et 1000 euros.

La précision de mesure semble également s’améliorer avec des tolérances annoncées passant  de +/- 2 % à +/- 1.5 % voir +/- 1 % pour certain modèles ( Vector 3,  P2max NG..).

Précision sur banc de mesure chez P2max
Avant de rentrer dans des comparatifs détaillés, il semble bon de faire un rappel sur l’intérêt d’un capteur de puissance. C’est un secret pour personne, quand on débute en entrainement, la marge de progression est importante. L’amélioration est facile et quelques soit la méthode choisie, elle fera progresser ( au feeling, cardio, avec plan d'entrainement ou sans). Mais après plusieurs mois ou années de sport et en se rapprochant de ses limites génétiques, la marge de progression se réduit drastiquement .Il faut  alors s’entrainer avec toujours plus de précisions  afin de cumuler plus du temps dans les zones d’entrainements payantes.  Pouvoir s’appuyer sur un capteur de puissance qui délivre la bonne mesure est alors primordiale. Ne pas partir trop fort et mener à bien ses séances qualitatives sera une des clés de la progression. Si votre forme du moment pour un test de 20 min permet d’obtenir 300 watts et en supposant votre motivation, rendement au maximum ce jour là, inutile de faire un essai à 310 w quelques jours plus tard, ça ne passera pas. Mais si ça passe, soit vous avez gagné 10 watts (peu probable) soit une des 2  mesures sur 20 min n’était pas la bonne. Mais il est aussi tout a fait possible que les 2 mesures soient dans la tolérance annoncée du capteur de puissance et que la vraie mesure était à 305 w. Dans ce cas, les deux tests sont bons. Pour le même ressenti d'effort vous obtenez 300w ou 310 w affichés au compteur. Ceux qui s’entrainent avec un capteur de puissance depuis de nombreuses années savent combien 10 watts de trop peut tout faire basculer un test ou nuire à une séance d'entrainement quand on joue avec ses limites.
+/- 2 % est donc la tolérance maximum mais il est bon de savoir comment le capteur évolue dans cette tolérance. En effet si votre capteur doit calculer 305 w réel et affiche entre 302 et 308 w la plupart du temps, il est donc très bon. Si les 2 % ( 299w / 311w) sont souvent atteins voir un peu dépassé , il devient difficile de s’appuyer dessus pour un entrainement en précision.  C’est ce qu’a voulu vérifier une étude sur 54 capteurs du marché dont on trouvera le lien ici.

Le principe de l’étude était de faire rouler plusieurs cyclistes sur un tapis incliné. Chaque cycliste était retenu par différentes masses et s’il ne pédalait pas,  il était entrainé vers l’arrière du tapis et devait donc fournir une certaine puissance pour rester sur le tapis. 



Avant de parler résultats, on retiendra que 4 marques sont largement représentées: SRM, Powertap, Quarq et Stages. Verve, Vector Garmin, Power2max, Rotor sont en nombre insuffisant pour faire des statistiques solides.



Des 4 marques représentées, SRM semble la plus précise. Quasiment tous les SRM sont sous les 1 % de précision ( comme annoncé) dont 4 frôlant les 0.3 % !  Powertap est très bien placé aussi avec tous les capteur sous les 1.5 % annoncés.  Quarq semble validé également même si un des modèles sort des tolérances. La lanterne rouge revient à Stages avec des variations jusqu'à 6 % et une grande dispersion. Verve semble performant ainsi que Rotor  ( < 1%) mais comme déjà dit plus haut le nombre de modèles testés est  faible.

Variation de mesure autour de la valeur étalon, base large et proche de 0 %= capteurs précis
Le magasine Tour int a lui aussi fait des tests avec les derniers capteurs du marché. Pour cela ils ont réalisé un banc de mesure capable de comparer 2 pédaliers entre eux. Ils sont parti d’un capteur référence ( Verve infocrank ) et comparé tous les autres par rapport à celui-ci.

Un capteur référence ( cercle rouge) vs un autre
Les résultats sont représentés pour 5 marques ci dessous: QUARQ DZERO, Rotor 2INPOWER, SRM Origin, P2MAX NG, VERVE infocrank

Comparaison des capteurs entre eux
On note que pour la référence choisie ( Verve), le 2 eme capteur ne semble pas délivrer la même mesure. Les autres capteurs ont suivi une pente différente avec l’augmentation d’intensité. Le test n'indique malheureusement pas comment la tolérance de chaque capteur évolue en  multipliant les tests. 

Dans les autres modèles testés, les Vectors 2 sont recalées. On sait que la précisions de mesures dépend beaucoup du couple de serrage et de la calibration fastidieuse associée. Tout l'inverse des Powertap P1 très simple d'installation et délivrant une mesure fiable. 
Vector 2 recalé, Powertap P1 jugées très précises.
Le plus mauvais capteur reste Stages jugé inapte à sa fonction première de mesure de puissance…



Le banc proposait aussi des simulations de changement de température avec une variation rapide de 15 degrés. Quarq malgré des bons résultats dans le comparatif n’a pas réussi le test en chutant de 20 watts dans ses mesures malgré les jauges de contraintes compensant les changements de températures.


Une autre étude disponible ici ,  également faite sur tapis roulant, est celle réalisée par A.Bouillod  pour la FFC. Il a comparé SRM, Powertap,  Vector 2 et Stages a différents niveaux d’intensités et cadence. La référence choisie était le SRM.

Précisions de mesure, des différences suivant les capteurs et l'intensité/cadence. 
Comme on peut le voir, Powertap évolue dans une fourchette de +/- 3 % ( 10 w) autour du SRM , Vector 2 sous estime un peu plus par moment et c’est surtout Stages qui sort complètement de la tolérance admissible pour un entrainement avec la puissance avec par moment des différences de 60 watts !

Comme mis en avant par Tour Int et le changement de température, rien ne remplace des tests terrain pour être sur de la précision d’un capteur de puissance. Le lissage plus prononcé du coup de pédale  sur tapis ou home trainer peut réduire les écarts entre capteurs. Il faut donc aussi valider des capteurs sur le terrain même si c’est moins facile. Les vibrations, les variations permanentes de l’intensité, de températures en extérieur rendent les calculs beaucoup plus complexes et peuvent entrainer des surprises par rapport à des résultats en intérieur. 

Dans les comparatifs de capteur de puissance,  le blog le plus fournis en mesure est celui de DC Rainmaker. 
Les derniers tests disponibles.
Il test quasiment tous les nouveaux produits et les comparent avec des références existantes. Ainsi pour tester un nouveau pédalier capteur de puissance par exemple, il va également enregistrer les données avec un powertap G3 ainsi que des Pédales P1. 

Courbes de puissances superposées par DC Rainmaker: DZero vs P1 vs G3

Rien de tel que multiplier les mesures pour se donner une idée de la précision d'un capteur. L’auteur analyse le comportement des capteurs sur home trainer ainsi que sur des sorties route. L’analyse reste globale et ne rentre pas dans les détails. Il propose maintenant quelques zooms sur certaines accélérations, courbes superposées et PPR de la sortie.  On peut aller plus loin dans l’analyse car il laisse maintenant à dispositions les fichiers des ses comparatifs. Ainsi j’ai pu analyser ses sorties pour 3 capteurs testés : Les Vectors 3, Pédales Assioma, Quarq DZERO.
J’ai pris des durées au hasard et analysé avec WKO4 les watts délivrés par chaque capteur au même moment. 

Analyse des fichiers DC Rainmaker lors de ses tests. 
J’ai choisi le Powertap G3 en référence puisqu’il est présent à chaque test. Bien sur on connaît les limitations du G3 dans un comparatif. La précision de mesure du moyeu en lui même est bonne mais l’usure, la lubrification et la position de la chaine sur la cassette peuvent engendrer des pertes par friction donc des variations de mesures d'un comparatif à l'autre ! 

Test Vector 3
Pour les Vector 3 , il est peut être encore un peu tôt pour se prononcer mais son test du 06/08 semble prometteur. En effet elles semblent suivre de prêt le G3. On peut remarquer que le 3 ème capteur du comparatif, un 4 iiii, ne semble pas suivre les 2 autres et sort à plusieurs moments de sa tolérance annoncée ( jusqu’à 8 %) .

Vector 3 vs Powerpat G3 vs 4iiii
Pour le test des pédales Assioma, Powertap G3 et pédalier P2MAX NG ECO faisaient parti du comparatif. Les données semblent bonnes, les 3 capteurs évoluent dans une plage de +/- 2 %.

Pédales Assioma VS PT G3 vs P2MAXNG

Dernier comparatif avec le test du QuarQ DZERO, il a utilisé son G3 et les pédales P1. Les résultats semblent montrer une certaine générosité dans la mesure comme les P1 également par rapport au G3. Cela peut sembler logique si on repense aux pertes possibles par frictions au moyeu. Dc Rainmaker semble d’ailleurs le préciser dans ses commentaires où la propreté et l‘état de sa chaine laissait à désirer ce jour là.  Dommage ! 

Quarq D ZERO vs PT G3 vs P1
Dommage aussi qu'il ne monte jamais de pédalier SRM dans ses comparatifs pour valider d'autres capteurs comme des pédales par exemple. J’avais testé mes P1 ainsi et pu m’appuyer dessus pour tester ensuite Rotor 2Inpower et Power2max NG.

SRM vs P1
Tous ces comparatifs montrent que la précision des capteurs semblent s'améliorer avec la sortie des derniers modèles.  C’est une bonne nouvelle et chacun choisira en fonction de son niveau d’exigence et de son budget. Dc Rainmaker semble satisfait quand le capteur est à +/- 2 %. De mon coté et suivant les clients j’aime pouvoir m’appuyer sur des chiffres exactes. Quand un coureur se test pour chiffrer une progression de la saison, c’est toujours regrettable d’avoir un test faussé parce que le capteur était ce jour là sur la tolérance basse et on aura mis le mauvais résultat sur le compte d’une journée de petite forme...

Pour finir avec la précision des capteurs et pour reprendre le slogan ‘ quand chaque watt compte’, je recommande toujours  SRM pour s’entrainer au watt prêt. Pour cet article j’ai encore refait un test comparatif sur ma montée référence par une journée sans vent, température stable à 20 degrés et en contrôlant le poids montant. 11’46 pour 264.2 watts moy  vs 11’43 pour 265.3 watts moy. Les 3s gagnées dans la deuxième montée sont bien du à 1 watt de plus et 200 g de moins de déshydratation (ne pas tenir compte des km et vitesse donné par le GPS en forêt). 

2 montées quasi identiques.
Dernier point quand on change de capteur, comment être sur que le nouveau capteur délivre la même mesure que l'ancien? la première étude l'a analysé et on peut remarquer une assez grande dispersion d'un capteur à l'autre chez le même fournisseur. Même chez SRM, cela semble fluctuant.. Tour int et son test comparatif a pu aussi le constater entre les 2 modèles Verve.

Justesse de mesure des capteurs
Seul SRM permet aujourd'hui de contrôler soit même la bonne justesse de son capteur en suspendant des poids étalon sur les manivelles et si besoin corriger son calcul interne ( la pente ). Il sera alors possible de modifier la mesure watt par watt ( unique) et retrouver ses repères. Il possible sur d'autres capteurs de constater des écarts mais rien ne peut modifier le calcul des watts précisément. Ceci dit pour les systèmes avec des jauges de contraintes sur les manivelles ou les pédales, il sera possible de modifier l'affichage en jouant sur la longueur de manivelle. En rentrant par exemple 172.5 mm au lieu de 170 mm, le capteur se trompera de 1.5 %, soit 4.5 w à 300w, ça peut permettre de se rapprocher de ses anciennes valeurs mais pas au watt prêt encore une fois. 

Pour conclure, le choix d'un capteur dépends bien sur de beaucoup de paramètres. Précisions, prix, fiabilité, qualité du SAV... Chacun aura des priorités par rapport à tout cela et choisira en conséquence. Si on parle uniquement précision, thématique première de cet article, SRM s'impose dans tous les tests.







70 commentaires:

  1. SRM dans tous les tests est effectivement donné "vainqueur de la précision " le seul défaut des anciens modèles est l'obligation de retour SAV pour le remplacement des piles.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, ça fait partie des inconvénients du système. On pourra aussi reprocher de ne pas évoluer dans les possibilités d'analyse ( G/D, efficience, etc) et d'avoir encore besoin d'un aimant à placer sous le cadre. Cela fera donc partie du choix et priorité de chacun, mais si la précision est le point clé...pas de débat.

    RépondreSupprimer
  3. Encore une fois tres bel article !
    Je n arrive toujours pas à comprendre pourquoi la sky qui est si pointue dans tous les dommage roule à des capteurs Stages ?? ����

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis toujours posé la question...il faudrait voir à l'entrainement...sinon l'autre hypothèse est de pouvoir communiquer des valeurs sous estimées puisque la majeur partie des tests indiquent plutôt de la sous-estimation massive ...

      Supprimer
  4. Et le nouveau pédalier Shomano?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les retards à répétitions font qu'il n'a même pas pu être testé complètement sur la saison FDJ. Donc quand il sera dispo réellement il faudra attendre 6 mois de retour+ tests variés avant de se prononcer.

      Supprimer
  5. Par rapport à la conclusion "Pour conclure, le choix d'un capteur dépends bien sur de beaucoup de paramètres. Précisions, prix, fiabilité, qualité du SAV... "

    As tu des infos sur la fiabilité et le sav des capteurs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fiabilité des capteurs, sujet compliqué....Cela reste des composants électronique, le pro qui borne dans toutes les conditions sur 30000 km risque d'avantage la panne que l'amateur à 10000km qui choisit de borner sous le soleil...On peut avoir un SRM qui claque après 2 mois comme un powertap qui prends l'eau à la première pluie, pourtant ce sont des grandes marques renommés. Je n'ai pas de statistique sur la fiabilité des capteurs mais tout ce que je peux dire c'est que le distributeur Matsport France des produits ( Garmin, SRM, powertap) c'est toujours plié en 4 pour trouver une solution rapide ( pret de matériel par exemple) . Un client qui avait acheté des P1 sur internet c'est retrouvé 4 semaines sans capteurs alors que par MAtsport le SAV lui aurait échangé en quelques jours. A priori le SAV Rotor est performant aussi.

      Supprimer
    2. OK, merci. Personnellement, j'ai eu affaire au sav de power2max à plusieurs reprises. Les délais d'attente sont longs (1 à 3 mois sans capteur) et le sav s'est de-responsabilise pour une rupture du corps en aluminium de l'étoile.

      J'ai aussi eu plusieurs fois affaire avec matsport, et j'ai toujours été super bien servi. Remplacement des pièces sous garantie, et rapidité exemplaire. Jamais plus de 7 jours dans capteur powertap g3.

      Supprimer
    3. ça confirme donc les délais moyen constatés avec mes clients avec P2Max oui. un P2max renvoyé car avait perdu 30 w sans explications et le dernier NG qui sous estimait à cadence elevé. Dans les 2 cas, aucun retour, pour eux tout etait normal à l'analyse mais bizarrement + heureusement ça a refonctionné ensuite au retour des pédaliers.

      Supprimer
    4. Je confirme la qualité du SAV de matsport, qui comprend nos besoins. Ils ont été très efficace pour les quelques fois où j'ai renvoyé les moyeux Powertap.

      Supprimer
  6. Un grand merci pour cet article de qualité.
    Je s fais du triathlon depuis 2 anset j aimerais passer le PaS pour un capteur de puissance.
    Malheureusement entre Le velo d entraînement et celui de triathlon, cela ferait 2 pédaliers ou 2 capteurs d essieu, ça fait beaucoup pour un amateur.
    Mais à la lecture de votre analyse les pedales semblent un très rapport quand à leur fiabilité, et surtout faciles à changer de velo entre les Garmin vector 3 et le powertap 1.
    Les vélocistes chez qui j ai l habitude d aller ne sont pas du tout pour les capteurs de puissance sur les pedales, ils les considèrent comme des gadgets ! Pour un néophyte je me demande si ç est une question de marge ou de la méconnaissance.
    En tout cas votre article me semble des plus objectifs et me conforte dans la volonté d acheter des pedales.
    Merci à vous

    RépondreSupprimer
  7. Un grand merci pour votre article.
    Je me pose la question de monter un capteur de puissance sur mon velo mais entre les différentes marques et les avis des vélocistes qui considèrent les pédales en capteur plus comme des gadgets, difficile de faire un choix.
    Ma problématique, je fais du triathlon et j ai 2 vélos, donc pouvoir changer le capteur serait vraiment un plus. Donc si je suis bien votre article les pedales Garmin ou powertap sont de bons produits. Je n ai pas un profil d athlète professionnel mais je m entraîné sérieusement et j aimerais progresser encore, d ou Le capteur. Merci encore pour ce bel article

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pédales sont toujours plus exposé au risque de casse sur chute qu'un pédalier mais sinon les P1 sont d'une grande simplicité d'installation et d'une grande précision. Pour un triathlète il est peut être bon d'attendre les vector 3 sous réserve qu'elles confirment les premiers tests. Elles seront plus legere mais surtout avec une hauteur de cales moins importante, permettant certainement 5 mm de hauteur de selle en moins vs P1. Pas négligeable pour l'aéro en triathlon.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour votre réactivité et votre commentaire.

      Supprimer
  8. Bonjour,
    Par ordre de précision, après le SRM, peut-on en conclure que le powertap G3 arrive en 2eme position ? Ou bien ce sont les P1 qui sont plus précises ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Les P1 sont un peu plus précise oui. la dispersion autour de la valeur étalon me semble meilleure, on est surtout pas dépendant de l'usure, lubrification, positionnement de la chaine.

      Supprimer
    2. Merci.
      Et qu'en est-il des plateaux C1 ? Sont-ils plus précis que les pédales P1 et le moyeu G3 ? Car le reproche que je ferais aux pédales P1, c'est leur fragilité aux chocs si on fait tomber le vélo par terre ou bien qu'on frotte un mur...
      Merci.

      Supprimer
    3. Les P1 peuvent encaisser un minimum les chocs et coup par terre. il est assez simple de vérifier l'état du capteur avec le chiffre de calibration sur les compteurs mais aussi l'application powertap sur smartphone. Je n'ai jamais testé les C1 vs P1 mais seulement vs G3. Ils sont moins précis et plutôt dans la tolérance +/- 2 % mais dire si c'est fiable dans le temps ou quels sont les retours, je n'ai quasiment aucun contact qui les possèdent.

      Supprimer
  9. Merci pour l'article!

    As tu des retour/Info sur la précision des capteurs 4iiii. C'est à ma conaissance les capteurs les moins chères (je crois 400 USD pour 1 côté ) qui intéresse les petits budgets comme moi:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas de retour direct d'utilisateur de 4 iiii. Le test des 4 iiii par DC ne me semble pas assez précis car un seul capteur digne de ce nom utilisé en comparatif ( PT G3). Le comparatif 4iiii/PTG3/ V3 cité dans mon article me semble défavorable à la précision pour ce capteur. 8 % de dispersion autant s'entrainer avec la FC.

      Supprimer
  10. Bonjour Alban, as-tu des retours sur les capteurs intégrés aux HT. Je pense notamment aux hauts de gamme comme Tacx Neo ou Elite Drivo. Leur répétabilitéevest-elle fiable ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu un très bon retour de la fdj qui utilise les drivo oui, c'est du fiable. Le neo semble pas mal aussi d'après les tests de DC Rainmaker. J'ai testé le Powertap hammer et dois faire un article prochainement. Globalement c'est très bon aussi dans une tolérance de +/- 2 % sans problème.

      Supprimer
    2. Merci Alban, ça peut-être une bonne alternative plutôt que d'investir dans un capteur 'low cost" genre Stages ou 4iiii.
      Suprenant que de grosses équipes comme la Sky, Quick Step et même la Bora de Sagan utilisent ce genre de produits

      Supprimer
    3. Pour les capteurs des équipes, il y a le sponsoring à afficher en course et les vélos d'entrainement équipés suivant le besoin des coureurs ! :-)
      Je ne prendrais pas l'option du HT pour s'entrainer correctement à moins de savoir qu'il faut passer beaucoup de temps dessus. Les progrès doivent se faire avant tout sur route et le cyclisme étant pas uniquement de la VO2max, il convient de soigner rendement et endurance musculaire, rien ne vaut la gestuelle route. Tu as le P2Max NG qui me semble très bien pour les petits budgets. éventuellement complèter par un HT entrée de gamme quand il fait vraiment mauvais et si tu es pas déja équipé.

      Supprimer
  11. Bonsoir Alban,

    Merci pour cet article. En résumé, le meilleur rapport qualité, prix, fiabilité et sav serait le powertap, moyeu ou pédale. Ceci dit, pour les pédales, il faudra peut-être penser à réajuster sa position, pas sur que cela conviennent à tout le monde. Changer de pédales n'est pas anodin. J'étais bien tenté par le Power2max, mais jusqu'à 3 mois de sav !!!! ta saison entrainement est compromise !
    Pour le capteur shimano, sa sortie est annoncé pour mi-octobre au prix de 1500 euros. (j'ai demandé à Shimano).
    @+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 3 mois de délais me semble extreme et ne reflete pas le délai moyen plutôt de 3 à 4 semaines pour P2Max. Mais oui si tu souhaites un SAV rapide en France, tu ne peux pas faire mieux que Matsport. Concernant les P1 et la position, il y a 3 mm à prévoir de réhausse mais on peut aussi se servir des cales look standart , le jeu ne se sent quasiment pas. Concernant les Vector 3 et si ces dernières sont fiables, la position sera parfaite ( hauteur axe très faible) tu pourras affiner cela avec l'option de cycling dynamic et le SAV sera Matsport.

      Supprimer
  12. Bonjour,
    Tout d'abord merci pour ce blog.
    Je me demandais si le Power2max NG eco est t-il suffisamment fiable pour débuter avec la puissance ou s'il faut mieux privilégier le NG ?
    Je pense qu'en dessous de 1000€ c'est ce qui se fait de mieux mis à part powertap.
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le NG ECO semble très prometteur, Il a été qualifier de NG killer par DC rainmaker ne trouvant que peu d'interet au NG tellement le ECO faisait bien le job pour démarrer. Le NG permet d'économiser un peu de poids, rechargeable, précisions amélioré.

      Supprimer
  13. Avez-vous entendu parler de Pionner? Parce que je trouve dommage que vous n'en parler pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui bien sur, on avait analysé le Pionner avec MAtos vélo et les conclusions étaient plutôt bonnes. J'ai aussi assisté à un séminaire avec le distributeur. Malheureusement il avouait que le suivi et la France était un peu délaissé par la maison Mère. Il devait m'envoyer un pédalier de test mais ça ne s'est jamais fait...donc comme le SAV est un point primordiale et comme je n'ai jamais pu testé, j'ai préféré ne pas m'avancer pour cet article. Je manquerai pas de faire un test si cela peut se faire.

      Supprimer
  14. Ayant récemment acheté un Quarq DZero et évoluant en montagne où l'on peut renconter des beaux écarts de températures, je dois avouer que la sensiblité à cette dernière m'inquiète un peu.

    A -ton plus d'infos sur la rapidité avec laquelle ils ont appliqué le changement de température de 15°C? Selon la dynamique de l’algorithme de compensation implémenté dans le capteur, la réponse peut dévier par rapport à une utilisation en conditions réelles.

    En tout cas je vais activer l'auto zero pour pour refaire une calibration en cours de route si la température se met à chuter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le test parle uniquement d'un saut de température de 15 degrés, je pense donc que c'est assez brutal. Cela peut par contre se produire si vous avez votre vélo dans une pièce tempérée eet si vous sortez vous entrainer par une journée fraiche. Il faut activer la fonction auto zéro sur tous les compteurs oui ! Powertap demande 3 s de roue libre par exemple pour se recalibrer tout seul.

      Supprimer
  15. Avez vous des infos et retours sur le capteur FSA Powerbox ?
    Car à 500/600€ les manivelles avec les plateaux, c'est très agressif en tarif, à voir la fiabilité et la précision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas de retours de tests comparatifs pour le moment. La base étant issu d'un power2max, cela semble intéressant. Il faudra en effet voir à ce tarif si tout a bien été conservé dans le choix des composants électroniques pour rendre les mesures fiables et précises.

      Supprimer
    2. Alban, le nouveau P2Max NG Eco serait il supérieur au FSA Powerbox ?

      Supprimer
    3. C'est les même non? seule la carrosserie change, au niveau pont de jauges et électronique ça me semble très proche

      Supprimer
  16. Quand on regarde les capteurs Stages qui sont les plus représentés, 9 sur 13 sont quand même dans la tolérance des 2%. A l'achat on a près de 70% de chance de tomber sur un modèle relativement précis. Après à voir si Stages échangent facilement un modèle si on leur fait remarquer que leur produit n'est pas fiable comparativement à un autre capteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela reste une étude sur tapis. Comme je l'ai écrit il faut multiplier les tests et surtout les faire en exterieur où les différences seront plus importante. De toute façon le système en lui même ne peut être fiable ( comme toutes les solutions une jambe) puisque dépendant de la répartition G/D. Comme je l'ai déja mentionné de nombreuses fois dans d'autres tests, cette répartition varie en fonction de l'intensité, 60/40 en endurance , 55/45 en tempo pour peut être finir à 50/50 à PMA, varie en fonction de la forme du jour et enfin en fonction de la fatigue en cours de sortie. Le magasin Tour les a déconseillés comme le site de DC Rainmaker également. on avait aussi constaté de gros écart vs un powertap G3 lors du test de Matos vélo.

      Supprimer
    2. Ok, mais si je ne me trompe pas, Powertape arrive à sortir un capteur fiable sur des plateaux, c’est aussi sur une seule jambe. Il me semble avoir lu quelque part que SRM n’était que sur une jambe également, et dans une moindre mesure Power2Max ne travaille que sur une jambe aussi avec leur étoile. Ou alors je n’ai pas compris. Est-ce le fait que ce soit la manivelle gauche ? Et en ce qui concerne les tests, la plupart date de 2015, n’ont-ils pas amélioré leur produit ? Je ne cherche pas à les défendre, juste à comprendre car c’est le capteur le plus abordable du marché actuellement.

      Supprimer
    3. Powertap capte la déformation du plateau via les 2 manivelles, SRM/Power2max via des jauges de contraintes sur l'étoile du pédalier donc 2 jambes, Stages installes les jauges sur une manivelle G ou jauges sur G/D sur la version dual qui sort, Rotor inpower jauge dans l'axe de pédalier qui mesure la déformation à gauche, 2inpower, axe pédalier + jauge sur manivelles droite...etc je n'ai jamais compris l'interet de s'entrainer sur une seule jambe de toute façon...un capteur de puissance ça sert à s'entrainer avec précision pour vraiment s'améliorer vs la fréquence cardiaque. Il y a déja suffisant de dispersion possible sur 2 jambes si on prends +/- 2 % en précision acceptable...Même si SRM proposait une version moitié moins chère mais avec mesure sur une seule jambe, je la recommanderai pas.

      Supprimer
    4. Chez beaucoup de coureurs qui ont une mesure gauche et droite, même ceux avec des différences notoires de membres inférieurs, ça donne 50/50 ou 49/51. Néanmoins, vous dites qu'un mesure unilatéral ajouterait des imprecitions...c'est ça ? Car je pensais m'equiper d'une Garmin Vector 3s.(bien qu'il faille peut etre attendre pour voir la fiablilité, et la repruductivité des valeurs dans le temps ???.
      merci pour votre retour

      Supprimer
    5. Les solutions une jambe sont des prix d'appel pour faire découvrir la puissance sans se ruiner ...vous trouverez dans cet article le lien vers le test du Rotor2inpower où j'explique bien ce qu'il se passe sur la répartition G/D en fonction de l'intensité, de la forme du jour et de la fatigue en cours de sortie

      Supprimer
    6. Merci beaucoup pour ce retour rapide. Je vais étudier ça... et quand au choix d'une paire de Garmin Vector 3, un avis ? Mes contraintes sont une adaptation rapide sur vélo piste et route (et peut etre chrono) et ce qui me gène sur les powertap P1 c'est la lourdeur et le la hauteur /axe..

      Supprimer
    7. Toujours pas de retours poussés des V3, j'attends toujours une paire en test. Elles sont prometteuses oui pour installation facile, poids et hauteur d'axe, on est d'accord ! :-)

      Supprimer
  17. Ok, merci Alban pour ce complément d’information. Donc Stages et 4iiii à oublier définitivement.

    RépondreSupprimer
  18. Bravo pour ce blog très intéressant.

    Que peut on penser des pédales Powertap P1S, avec mesure d'un seul côté ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, les remarques et les inconvénients de la mesure à Gauche sont aussi valables pour les P1S. On parle de précision à 1 % entre capteur pour l'article mais s'entrainer avec une mesure G , c'est s'entrainer avec des dispersions possible de 10 % quand on tient compte de la répartition G/D fluctuante d'un jour à l'autre, en cours de sortie avec la fatigue et en fonction de l'intensité.

      Supprimer
  19. Merci pour cette réponse.

    En effet, surtout la mesure gauche, si l'on est droitier, il me semble que l'on doit être plus puissant du côté droit, donc peut être sous-estimation ?

    Donc, pour un budget de 500€, quel serait le meilleur choix ?

    P1S, FSA Powerbox ou autre ?



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SI on reste sur du pédalier: P2MAX ECO sans hésiter. Les P1S sont évolutives, donc possible de démarrer avec la gauche et acheter la droite plus tard quand le budget le permet.

      Supprimer
    2. Ok.
      J'espère que tu testeras les FSA Powerbox.

      Supprimer
    3. la technologie employée sur FSA powerbox est éprouvée puisque venant du premier modèle de P2MAx, c'est un peu long à la détente mais plutôt fiable dans la mesure et dans le temps.

      Supprimer
    4. Autre chose aussi, je sais que tu as testé le Pioneer et qu'il parait précis. Mais que penses tu de la fiabilité de ce capteur, et sais tu s'il est possible de changer les plateaux très simplement ?
      Merci pour ta réponse.

      Supprimer
    5. Je devais mais le fournisseur n'en a pas envoyé

      Supprimer
    6. Ok.
      Pas facile de choisir aujourd'hui parmi le choix assez conséquent de capteur.
      Le choix de la fiabilité et de la précision serait peut être un SRM, mais le budget est important.

      Supprimer
    7. Dépend du budget et niveau d'exigence de chacun. Selon moi, plus le niveau est élevé et se rapproche du potentiel max de la personne et plus on a besoin de s'entrainer avec précision pour aller chercher les derniers watts. Un SRM est garantie 3ans, c'est le seul et un changement de piles + calibration offert pendant cette période, on le sait pas toujours !

      Supprimer
    8. Oui le niveau est une chose, mais au delà de la précision, ce que l'on cherche tous c'est la fiabilité dans le temps et la pérennité de son achat.
      Avec un SRM, paye t-on uniquement la précision, ou aussi la qualité de fabrication ?
      Dit autrement, vaut il mieux du neuf avec un P2max, des Garmin V3, ou des P1, ou un SRM d'occasion ?

      En tout cas je te félicite de nouveau pour ton blog et ta réactivité pour le faire vivre.

      Supprimer
    9. Je possède pas de chiffres exactes concernant la qualité de fabrication des capteurs. Cela serait mentir d'affirmer que les SRM sont infaillibles. Il y a eu aussi des series problématiques...donc je dis souvent que cela reste de l'électronique soumis à de fortes contraintes et personne n'est à l'abri de la panne. Il faut donc pouvoir s'appuyer sur un SAV performant. Nous avons la chance d'avoir Matsport en France qui distribue SRM, Powertap, Garmin et dont la qualité + rapidité du service en SAV n'est plus à démontrer. Je pense qu'il y a déja de quoi choisir des bons modèles par leur intermédiaire. Dernièrement un client a eu un soucis avec des P1 achetées sur Wiggle, après 4 semaines de retour sans nouvelles, il a fini par demandé un remboursement. Quand je retourne des P1 chez Matpsort, j'ai un retour dans la semaine !

      Supprimer
    10. Merci du conseil.
      Donc des V3 chez Matsport seraient un bon choix. Les P1 me dérangent dans le choix des cales, non compatibles Kéo officiellement. Toi qui utilise des P1, tu pourrais conseiller l'utilisation des cales Kéo sans souci ?

      Supprimer
    11. Tu peux utiliser les cales keo normal sur P1, il y a un peu plus de jeu mais ça reste peu sensible ( uniquement sur sprint) et ne change pas le calcul des watts. Mais oui les V3 seront plus compacte en taille de pédales comme en cales et poids réduits. à voir pour la dispo , pas trop d'infos sur les premiers arrivage ( repoussées plusieurs fois) .

      Supprimer
    12. J'élimine les P1 pour plusieurs raisons (Compatibilité non officielle avec les Kéo, faible autonomie et piles lithium recommandées chères, poids)

      Il reste dans le budget :
      - Les pédales Assioma de Favero 800€
      - Un Power2max NG Eco 600€ en FSA alu.
      - Un peu hors budget, les Garmin V3. A voir si leur "Cycling dynamic" est intéressant ou juste un truc marketing.

      Merci par avance pour ton avis d'expert.

      Supprimer
    13. Aucune idée concernant cycling dynamic, prends un P2Max NG, pas de risque à ce prix, très bon rapport qualité/prix/mesure pour démarrer.

      Supprimer
  20. Tu es LA personne à poser cette question : Pendant combien de temps les capteurs disons les moyeux powertab délivrent des données fiables ? ON sait que les jauges de contrainte sont des matériaux sensibles et qui n'aiment pas trop les aléas météos rencontrés à la longue sur nos sorties....Les pros s'en moquent, mais personnellement je ne peux pas remplacer ce matos tous les 2/3ans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seul SRM garantie 3 ans ses capteurs, je serai tenté de dire que si tu veux sécuriser ton achat alors il faut passer par là. Il y a pas de règles concernant les jauges comme tu dis. J'ai tout eu, tout vu...des SRM qui claque après 15 jours , des powertap qui prennent l'eau à la première sortie... je prends volontairement des extremes et sur des grandes marques pour bien insister que le matos est soumis à de fortes contraintes oui. Un powertap va dériver dans le temps, c'est inévitable par exemple, tu pourras le constater en vérifiant le chiffre d'étallonage . Quand celui ci s'éloigne de plus de 20 à 30 points de sa référence, il faut le faire recalibrer ( 100 euros) , tous les 2 ans environs. SRM tu es donc tranquille 3 ans avec un changement de pile et calibration offert + la possibilité de calibrer toi même ton capteur. En plus d'une précision sans faille, seul SRM propose cette option et autant de garantie. il faut donc tout voir. J'ai encore un SRM à fil de 2005, il tourne nickel ! :-)

      Supprimer
    2. Bonjour Alban,

      J'aimerai savoir comment évolue la précision des P1 dans le temps, ton test complet date de 2015. Deux ans plus tard, la précision a-t-elle évoluée? Je m'interroge toujours sur le fait que une fois calibrée en usine ces pédales n'aient plus besoin de calibrage tous les x temps.

      Supprimer
    3. Très bonne remarque. Actuellement et si la valeur d'étalonnage a trop dérivée, les pédales sont remplacés mais toujours pas de moyen de calibration en France. Concernant mon expérience, j'ai une paire qui n'a pas bougé en 6 mois. Mais j'ai aussi eu besoin de changer des paires qui avaient dérivé pour des clients . Le SAV reste au top et échange sans broncher après vérification de la dérive.

      Supprimer
  21. Merci ces retours interessant et cette franchise. Question subsidiaire : un avis ou une expérience sur le POWERBEAT G2 de Watteam ?

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Alban,
    je rebondit sur ta réponse concernant les P1s qui ne mesurent que coté gauche^. alors ok il peut y avoir 10% d'écart entre jambe gauche et droite mais si on s'en fiche de la valeurs absolue, elles iront très bien pour s'entrainer ,non? j veux dire, la jambe gauche sera tjrs au même niveau.... je suis pas sure d'avoir bien saisi.
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reprends mon test du Rotor ou P1 où j'expose mon changement de répartition en fonction de l'intensité et de la fatigue. Tes 10 % ne seront malheureusement jamais constant.

      Supprimer