jeudi 16 janvier 2014

TEST VECTOR / GARMIN ( maj 21/03/2014)

MAJ 21/03/2014: 

Salut à tous,

J’ai eu l’occasion de retester une nouvelle fois les pédales Vector Garmin suite à la parution d’une mise à jour du Firmware ( 2.4) dont voici les améliorations qui étaient attendu :
  • Nouveaux ratios : affichage de l'efficacité du couple (torque efficiency - TE) et du pédalage (pedal smoothness - PS) sur les compteurs Garmin Edge 510 et 810 (avec les dernières versions de firmware).
Note: Efficacité du couple = puissance phase poussée - puissance phase tractée
         Efficacité du pédalage = couple maximum / couple moyen
  • Message d'erreur si l'angle des émetteurs est modifié pendant l'activité
  • Suppression des artefacts créant des pics de puissance et de cadence erronés
  • Amélioration du processus d'étalonnage statique (point zéro et durée)
  • Résolution du problème lié à la configuration de la longueur des manivelles. Une sous estimation de la puissance pouvait en résulter.
  • Optimisation de la correction embarquée de la température pour des mesures plus précises

Je vais être bref : aucune amélioration positive. Malgré plusieurs tentatives je note un seul correctif : la puissance ne s’emballe plus en hyper vélocité mais hélas reste désespérément  basse tout le long : 250 watts mesurés SRM / 200 w vector…! encore pire donc que sur le premier test. Sur les sprints et tout le reste mêmes remarques ! Il semblerait de plus que le couple de serrage influence grandement la qualité de la mesure. Donc clé dynamométrique obligatoire pour 35 N.m de couple au moins ! Toujours un avis très négatif donc !




16/01/2014: Salut à tous,

J’ai enfin reçu des pédales Vector/Garmin pour test. Annoncées depuis plusieurs années et retardées, elles sont enfin commercialisées depuis quelques mois. Comme les Look/Polar, le système est construit sur des jauges de contraintes situées dans l’axe des pédales et l’information est envoyée via des transmetteurs en protocole ANT+.
Le packaging est bien fait : belle boite, mousses de calage. L’ensemble pédale + transmetteur est pesé à 170g soit 340g pour les 2. Cela reste correct par rapport à un poids moyen vers 250g des pédales du marché.



Avant de procéder au montage mais aussi à l’achat de ce produit pour ceux qui seraient intéressés, je conseille d’aller voir les vidéos de Garmin à ce sujet: http://sites.garmin.com/vectorowner/
Notamment bien regarder celle de compatibilité avec son vélo. En effet largeur de manivelle, espacement avec la chaine sont à vérifier…également la profondeur entre l’appui pédale et le bord de la manivelle. Les vector sont livrées avec 6 rondelles pouvant être  instalées entre la pédale et la manivelle afin que le transmetteur ne repose pas sur la manivelle. Pour ma part j’ai du mettre 2 rondelles de calage par pédale, soit un déport de +4 mm par coté sur le Qfactor par rapport à mes Time Xpresso.  Déport qu’il est partiellement possible de rattraper ensuite en jouant sur le centrage des cales sous la chaussure (mais pas complètement pour ma part)

Les rondelles entre la manivelle et le transmetteur

Ça peut paraître un peu usine  gaz dans un premier temps à installer mais le manuel fourni est bien fait et il est difficile de se tromper. On donnera une certaine angulation avec les transmetteurs pour éviter qu’ils touchent en virage.
Une fois installé, on passe à la calibration. Comme un autre capteur, on donne quelques tours de manivelles pour le mettre en route et l’associer au compteur. Pour ma part un garmin 500 qui a été mise à jour (nécessaire). Puis il faut pédaler progressivement de 70 à 90 tr/Min pour régler les accéléromètres. Une fois ok, un message apparaît. Ensuite il faut refaire un étalonnage du point zéro à vide en descendant du vélo puis remonter dessus pédaler et faire  5 à 6 tour en arrière pour l’étalonnage final. OUF ! Cette dernière étape du point zéro puis rétropédalage sera à renouveler avant chaque entrainement pour la bonne calibration du système.
On va pouvoir enfin aller rouler. Ces pédales ont été montées sur mon SRM qui a été vérifié juste avant par un étalonnage statique (méthode des poids). Ce dernier n’avait pas bougé et confirme l’excellente tenue dans le temps de ce modèle ainsi que la répétabilité qui n’est plus à démontrer depuis tous les tests que je fais avec (précision +/- 1%).

SRM vs VECTOR

Le clippage des cales se fait très bien et très facilement, les pédales sont bien agréables à rouler. On ne sent pas le surpoids, le pied est bien tenu, très peu de jeu sur le fonctionnement de l’interface cales/chaussures. Très bon point !
L’affichage de la puissance réglé sans lissage est très réactif et reste très lisible sans gros à-coup, on n’est pas loin de la performance du SRM. En faisant plusieurs accélérations de roue libre à 300 watts, le décalage d’affichage entre SRM et Vector est très proche. Le SRM reste un poil plus réactif tout de même mais c’est très bon aussi.
La suite l’est un peu moins. Les sprints max à I7, que ce soit en force ou vélocité max, ne se passent pas bien du tout pour les Vector. Sur une dizaine, 3 seulement sont cohérent vers 1150 watts comme le SRM, les autres évoluent entre 660 et 880 watts alors que des 1200 watts sont enregistrés sur SRM…



Autre gros problème, les transmetteurs décrochent au dessus de 110/120 tr/Min ce qui engendrent une surestimation des watts. A 120 tr/Min, 350 watts SRM = 420 watts Vector alors que vers 90 tr/Min les valeurs se tiennent à +/- 5%. 



Oui je dis bien +/- 5% ! Ce qui est déjà énorme et  c’est finalement le dernier gros problème des Vector. Ces dernières ne sont pas répétables dans la précision de la mesure. Une fois au dessus, une fois en dessous et malgré de nombreuse recalibration en cours de sortie, pas moyen de stabiliser l’écart. Après donc 2 sorties tests, je décide de ne pas aller plus loin dans les comparatifs. 
Je suis très déçu et étonné par mes résultats car de nombreux blog et sites les ont déjà testés en les trouvant très bien et juste ! Après analyse avec mon fournisseur, ce dernier constate les même soucis entre ses modèles de pré séries et les modèles actuels.  Les équipes de Garmin sont averties et reconnaissent d’ailleurs les problèmes cités plus haut. Nous attendons donc un correctif et des nouvelles pédales. Nous ne manquerons pas de faire une mise à jour de ce test dès que nous en saurons plus …Pour l’instant nous ne pouvons pas valider ce capteur de puissance pourtant prometteur à la base.


10 commentaires:

  1. oui bien d'accord avec toi. On ne s'improvise pas fabricant de capteurs de puissances comme ça. Pourtant: Sky sur Stages, Giant sur Pioneer, Quick Step sur Quarq, Garmin sur Vector.On verra bien en 2015 combien seront revenu sur SRM !

    RépondreSupprimer
  2. Alban, je vois que tu roules en rotor, as tu mesuré une hausse de performance avec?
    Perso je touve cela efficace bizarrement sur le petit plateau dans les monteées

    RépondreSupprimer
  3. Hélas non, aucune amélioration pure en terme de watts. Par contre une moins grande fatigue musculaire sur les longues sorties et également lors de passage en force sous max. Je les ai depuis plus de 4 ans.

    RépondreSupprimer
  4. Tu utilises quoi comme braquet sur les cyclos de montagne ?
    Concernant le grand plateau j étais un adepte du 50 mais je viens d essayer un 53 ... Et je suis agréablement surpris, ça s emmène vraiment bien. Aih dilemme

    RépondreSupprimer
  5. Vector et P2Max même combat sur les sprints alors... une puissance bien écrêtée!
    Mais sur le P2max la répétabilité des mesures semble meilleure.
    L'écart à 120rpm on s'en fout un peu à mon avis, cela ne correspond qu'à quelques secondes sur une sortie/course. Sauf pour les pistards.
    Mais la répétabilité à des cadences plus courante c'est la base. + le fait qu'un doctorat en mécanique soit nécessaire pour les monter...

    J'ai du mal à comprendre que Sky soit passé sur Stages. Puissance de la jambe G x2 c'est quand même un concept très inférieur à la mesure sur l'étoile... Et abandonner le PowerControl pour un Edge n'en parlons pas!

    J'espère que SRM ne s'oriente pas vers un enterrement de 1ère classe à la Blackberry en méprisant les autres (Quarq, P2Max, Pioneer, Stages, Garmin etc.) car même si pour l'instant ils sont au-dessus techniquement, leur politique tarifaire et leur absence de glamour (au moins en attendant le PC8 et la pile changeable par l'utilisateur) va finir par leur pêter à la gueule.

    RépondreSupprimer
  6. @Adrien: j'ai un 50*36 pour la montagne. D'un point de vue rendement mécanique, il sera toujours préférable d'emmener sur des plus grosses couronnes à développement égale. J'avais 34*25, j'ai 36*27! Je pourrais passer en 52 dents avec mon 110mm, à voir...faut pas non plus que cela fasse trop croiser la chaine ou changer trop souvent de plateau. Ne pas non plus que la vélocité soit dégradée en tirant trop gros.

    @Oldenhorn: la puissance des vector commencent à être surévaluée vers 110 tr/min pour s'emballer au dessus. Quand on bosse la vélocité vers ces cadences, ça va me gêner quelques part si les gars me ramènent des séances avec +40 watts à I2 pour le suivi de la charge et de leur condition.Sinon oui bien d'accord avec toi, je ne comprends pas le choix de SKY pour le stage: coup marketing ou bien réel avancée technologique fiable?? Si c'est le cas, SRM peut en effet rapidement revoir sa stratégie commercial car ça va changer de crèmeries dans pas mal d'équipe!

    RépondreSupprimer
  7. Je me permets de posé une question. Tu as bien utilisé la clef dynamo car sur plusieurs site "Américain" les tests de c'est pédale sont correct. En effet ils relèvent bien cette obligation.

    RépondreSupprimer
  8. Oui je confirme ainsi que Matsport qui a essayé plusieurs couples mais rien n'a amélioré le résultat. Tout leur stock ainsi que les miennes sont réparties en expertise chez garmin

    RépondreSupprimer
  9. Alors patience On verra bien le retour de Garmin

    RépondreSupprimer